Thérapie Skype

Les risques que font courir le déracinement pour l’équilibre psychologique des individus tendent à être mieux reconnus. Les grosses compagnies qui expatrient leur personnel le prévoient, en comprenant l’aide psychologique dans les dispositifs visant à faciliter le départ. C’est dans ce contexte que Pascal Couderc propose la thérapie par Skype à l’expatrié qui souhaite être soutenu dans son projet de vie à l’international. Qu’il soit déjà sur place, ou sur le départ, la thérapie par Skype ou visioconférence crée un lien soutenant entre la culture d’origine du patient et le nouveau contexte du pays d’accueil. En d’autres termes, l’aide du thérapeute se téléporte à des milliers de kilomètres. Par conséquent, l’intérêt de la thérapie pour expatrié tient à ses qualités d’adaptation. Il s’agit d’un nouveau cadre thérapeutique, qui propose une écoute personnalisée, dans la langue natale de l’expatrié, même à des millions de kilomètres de distance. Quand la confiance est instaurée, la thérapie peut survoler les frontières pour s’adapter aux besoins du patient : psychothérapie individuelle, thérapie de couple, thérapie familiale…

Ce qu’une thérapie par Skype pour expatrié permet

Une thérapie par Skype pour expatrié, ouvre un espace de parole au patient avec un thérapeute parlant sa langue natale. Le choix d’un psy pour expatrié est très personnel et donne toujours lieu à un minimum de question. À l’étranger, le problème prend un tour encore plus délicat. Certaines destinations ne permettent pas de consulter un psychologue, car la zone est trop retirée. La culture locale ne favorise pas aussi quelquefois, la démarche  « psy » occidentale. Les problèmes de langue augmentent la crainte légitime que l’on peut avoir à se confier de façon intime. Dans ce contexte, Internet apporte une solution pratique pour trouver une aide psychologique. Flexibilité des horaires et abolition de la distance permettent au patient de trouver le bon cadre thérapeutique. Celui qui, concrètement, s’adapte à son nouveau mode de vie.

La grande force des entretiens d’une thérapie par Skype pour expatrié réside dans le fait qu’ils s’effectuent dans la langue natale de l’expatrié. En effet, ce facteur favorise la réussite de la psychothérapie pour expatrié. Il permet de mieux traduire les émotions perturbatrices qui saillent sous les troubles psychologiques. Mais ce n’est pas tout. Un psychothérapeute de même origine que son patient connaît sa culture. Car, il cerne mieux d’emblée les cadres sur lesquels sa personnalité s’est construite. Simultanément, de l’autre côté de l’écran, l’expatrié retrouve aussi des codes et des repères avec lesquels il a grandi. Il retrouve par là des racines et renoue avec ses valeurs identitaires. Elles lui permettent de se sentir plus fort pour faciliter son adaptation. La stabilité personnelle est gage de résistance quand les repères et les valeurs personnelles vacillent, sous l’impact d’un choc culturel

Les situations qui poussent à consulter

Une thérapie par Skype pour expatrié peut rentrer dans le cadre des thérapies brèves ou répondre à un besoin sur la durée. Cela dépend d’une multiplicité de facteurs dans lesquels rentrent en premier lieu, les raisons pour lesquelles on consulte. La souffrance psychique de l’expatrié s’accompagne de répercussions sur l’équilibre à la fois personnel et familial. C’est pourquoi, il ne faut pas hésiter à consulter dès lors que la souffrance apparaît au sein du foyer. Un couple sur 2 court le risque de divorcer en situation d’expatriation. Les problèmes de dépression, d’anxiété et d’insomnie apparaissent quand le choc culturel suscite de fortes tensions. Elles prennent la forme d’angoisse, de perte de confiance en soi voir quelquefois d’addictions. Que l’on soit soi-même victime ou qu’il s’agisse du partenaire qui devient dépressif, il ne faut pas laisser les problèmes en suspens. Internet et  la thérapie par Skype pour expatrié inaugurent un petit miracle, qui met l’aide à la portée de tous.

Choisir son psychologue

Dans la jungle des thérapies en ligne, mieux vaut privilégier un thérapeute qui respecte un vrai cadre thérapeutique. Il doit se rapprocher de celui d’un cabinet de psychologie en présentiel. Pascal Couderc, psychologue diplômé, appartient à l’ISMO (société internationale pour la santé mentale en ligne). L’ISMO a mis au point un code de déontologie à respecter par les thérapeutes distants. Une thérapie est ligne rentre dans un cadre défini, selon le principe de la consultation sur rendez-vous. Elle répond à un objectif de soins et ne doit pas être confondue avec du « dépannage psy ». En clair, un psy en ligne sérieux ne consulte pas 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24. Son rôle n’est pas d’apporter des réponses immédiates à un mal-être profond. Un expatrié, comme tout candidat à la thérapie, réalise un travail sur soi et sur son inconscient. Donc, suivre une thérapie par Skype pour expatrié implique un engagement : celui de cheminer et d’avancer avec son thérapeute.

Rappelons qu’en France, pour se déclarer psychothérapeute, aucune formation initiale n’est demandée. Seuls les psychiatres et les psychologues ont suivi une formation reconnue. Les psychanalystes ont suivi une formation auprès des Sociétés Savantes de Psychanalyse. Cependant, toutes ces spécialités ne répondent pas aux mêmes approches et n’attirent pas les mêmes patients. Avant de choisir un psy pour expatrié, il est recommandé de s’informer sur sa formation et sur ses diplômes.

Pascal Couderc, à votre écoute

Pascal Couderc est psychologue psychothérapeute  clinicien et membre de la Société de Psychanalyse Freudienne. Il accompagne des femmes et des hommes expatriés sur différents continents. Avant d’initier une thérapie par Skype pour expatrié sur la durée, rencontrez-le lors d’une première visioconsultation. Certains opposent le virtuel au réel, mais après une thérapie, qu’elle ait été en face à face ou via Skype (ou autre), les effets que vous en ressentez ne sont-ils pas réels ?

Pascal Couderc utilise un matériel de pointe : une caméra en haute définition et un casque audio doté d’un micro pour éviter toutes les interférences sonores, plus une plus grande intimité d’échange. Si vous le souhaitez, il est également possible de passer par un outil vidéo totalement crypté.

Les thérapies en ligne par Skype, webcam et visioconférence offrent un cadre thérapeutique bienveillant et surtout efficace. Elles aident vraiment à surmonter les problèmes d’adaptation liés à l’expatriation. Parce qu’elle revêt la même importance qu’une thérapie en cabinet, Pascal Couderc tient à instaurer une vraie relation avec son patient, lors d’une thérapie en ligne. Pour une relation d’aide bien réelle, dans un cadre qui reste humain, avant d’être virtuel.

Pour prendre contact, c’est ici.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

error: Content is protected !!